Avez-vous déjà enre­gis­tré vos semis ? Faites-le direc­te­ment depuis vos parcelles !

Le mois d’octobre touche à sa fin et dans de nom­breuses régions , le blé doit encore être semé. Dans le cas de par­celles sur les­quelles des bet­te­raves sucrières ont été défri­chées ou du maïs bat­tu, un semis tar­dif du blé d’hiver est inévi­table. Cepen­dant, les semis ont été retar­dés par rap­port aux autres années, notam­ment à cause des intem­pé­ries en octobre. Il est donc néces­saire de culti­ver les sur­faces res­tantes dans les plus brefs délais. Faute de quoi, vous ris­quez des pertes de ren­de­ment potentielles.
365FarmNet - Travail du sol

Par manque de temps, l’en­re­gis­tre­ment des acti­vi­tés est sou­vent remise à l’hiver. Mais lorsque vous vous y pen­chez enfin sur votre PC, à une période sup­po­sée plus calme, les don­nées à votre dis­po­si­tion peuvent man­quer de précision.

« Quand est-ce que j’ai fait le champ à côté du bois, déjà ? Com­bien de kilo­grammes par hec­tare ça faisait ? »

La pre­mière fois, ça pou­vait encore aller… Mais l’année sui­vante, quand vient la ques­tion d’op­ti­mi­ser la den­si­té de semis en fonc­tion de la date de semis, les inexac­ti­tudes de l’année pré­cé­dente entraînent de sérieuses complications.

L’exactitude des dates de semis et des don­nées de den­si­té de semis sont essen­tielles pour amé­lio­rer les ren­de­ments d’une année sur l’autre. Fina­le­ment, avec l’ex­pé­rience, vous com­pren­drez par exemple qu’un semis trop pré­coce des céréales d’hiver peut accroîre les risques de mala­dies et donc aug­men­ter l’utilisation des pro­duits phy­to­sa­ni­taires. Ega­le­ment, vous remar­que­rez qu’une légère aug­men­ta­tion de la den­si­té de semis sur vos par­celles per­met de réduire l’utilisation des engrais pen­dant la phase de tal­lage. De telles infor­ma­tions consti­tuent la base des amé­lio­ra­tions et de la crois­sance futures de votre exploitation.

« Mais com­ment un agri­cul­teur comme moi pour­rait-il trou­ver le temps de s’occuper de sa docu­men­ta­tion pen­dant la période de semis du blé ?»

La docu­men­ta­tion s’effectue en 3 étapes simples :

365FarmNet - Travail du sol

Alors, qu’attendez-vous ?
Arrê­tez de remettre à plus tard le sui­vi de vos acti­vi­tés : débar­ras­sez-vous-en sur-le-champ ! Ins­cri­vez-vous gra­tui­te­ment sur 365FarmNet !

S’inscrire main­te­nant

Avec l’application 365Crop, gérez vos acti­vi­tés direc­te­ment aux champs !

En tant qu’utilisateur de 365FarmNet, vous avez tou­jours accès à la carte de vos par­celles et vous pou­vez ain­si enre­gis­trer faci­le­ment vos acti­vi­tés dans l’application 365Crop sur votre smart­phone ou votre tablette.

Pour cela, il suf­fit que l’ensemble de vos par­celles, machines et moyens de pro­duc­tion aient été enre­gis­tré au préa­lable dans l’application. Les employés, les appren­tis ou les membres de la famille peuvent éga­le­ment enre­gis­trer eux-mêmes leurs activités.

La col­la­bo­ra­tion n’en est que plus efficace.

L’application 365Crop APP est dis­po­nible sous iOS et Android

Google Play Store
Apple App Store
Google Play Store
App Store

Lais­sez vos machines enre­gis­trer à votre place : Du ter­mi­nal au por­tail via ISO-XML.

Créez-vous des com­mandes sur le ter­mi­nal au cours de votre tra­vail quo­ti­dien dans les champs ?

Vous n’aurez plus jamais besoin d’enregistrer manuel­le­ment vos acti­vi­tés. Une fois le tra­vail ter­mi­né, impor­tez faci­le­ment les don­nées requises du ter­mi­nal ISO­BUS de votre machine sur le por­tail 365FarmNet via une clé USB. Véri­fiez le choix d’enregistrement, l’en­re­gis­tre­ment des acti­vi­tés est terminé !

Vous en avez assez des mises à jour labo­rieuses de la carte de vos par­celles ? Allez dès main­te­nant sur le por­tail 365FarmNet et tes­tez gra­tui­te­ment le module « ISO-XML ».

S’inscrire main­te­nant